Le tarot d’Osho, la clé pour dialoguer avec votre âme

Dans le monde de la tarologie, le tarot d’Osho est le plus remarquable dans la mesure où il permet de faire une véritable introspection. Aussi nommé “tarot Zen”, ce jeu de cartes est apparu vers les années 1931 afin de permettre aux gens de révéler leur vraie personnalité.

Tarot d’Osho : plus qu’un jeu de cartes

Avant de s’inscrire dans la tarologie, le tarot d’Osho est d’abord issu de plusieurs doctrines et croyances préexistantes. Parmi celles-ci par exemple, on peut citer le bouddhisme, l’hindouisme ainsi que le christianisme. Le croisement entre les leçons qu’enseignent ces croyances a permis notamment de construire une remise en question profonde pour chacun. Ainsi, il révèle le chemin spirituel de chacun et répond aux questions que vous n’oseriez pas vous posez d’habitude.

Tarologie : que comportent les cartes du tarot d’Osho ?

Assez proche du tarot traditionnel, le tarot d’Osho présente 22 arcanes majeurs et 56 arcanes mineurs. La différence avec la tarologie habituelle par contre réside dans le fait qu’il comporte une lame supplémentaire appelée lame sans nom. Elle présage notamment la possibilité de tracer sa propre route indépendamment de l’avis des autres ou de leur parcours. Les 22 arcanes majeurs représentent chacun une émotion précise. Il y a par exemple la voix intérieure, la conscience, le courage, la solitude et bien d’autres encore. Les arcanes mineurs quant à eux, se divisent en quatre grandes catégories représentées par quatre symboles. Vous retrouvez donc le feu qui symbolise l’action, l’eau représentant les émotions, les nuages rappelant le mental et l’arc-en-ciel signifiant l’état physique. Chaque groupe est ensuite composé de 10 cartes numérotées et 4 autres représentant la famille royale.

Comment interpréter les lames du tarot d’Osho ?

À noter d’abord que le tarot d’Osho se tire en ligne de cinq et que la position d’une carte tient une grande importance dans sa lecture. Ensuite pour procéder à la lecture du tarot d’Osho, le premier niveau est préconisé par le fondateur lui-même. Il s’agit alors de suivre le nom défini pour chaque arcane majeur. Les noms sont par ailleurs dotés d’un descriptif détaillé pour montrer ce que la lame veut représenter. Le second niveau est par contre extrêmement subjectif. Dans cette étape, vous aurez à écouter votre “moi intérieur”. Il faut alors passer par différentes méditations avancées par Osho. Grâce à ces dernières, la personne aura plus de facilité à accéder à un haut degré d’éveil. Après cela, un instinct naturel viendra logiquement pour vous éclairer dans le choix de lame à tirer.

Depuis quand existe le tarot divinatoire ?
Comment devenir tarologue ?